3.1.07

Asoka (2001)

J'ai abordé Asoka avec pas mal de curiosité (Santosh Sivan est le directeur photo de Dil se, mon film culte), et un peu d'appréhension (il n'y a, à mon avis, rien de pire qu'un film d'époque loupé).


synopsis : Le prince Asoka (Shahrukh Khan), menacé par ses frères, doit fuir le palais royal. Se faisant passer pour un simple soldat, il rencontre la princesse Kaurwaki (Kareena Kapoor), elle aussi en fuite. Ils se marient, mais alors qu'Asoka s'est absenté le village est attaqué, et Asoka croit que Kaurwaki a été tuée. Il sombre alors dans la violence.


Mon avis sur Asoka est finalement assez mitigé

j'ai aimé :

La musique
: innovante et rythmée. Tous les morceaux m'ont plu (ce qui est rare), et j'ai adoré Roshni se . C'est bien simple, c'est le seul moment où le film m'ait ému.


les décors et les costumes qui évitent les pièges de la reconstitution en inventant une époque, en créant une atmosphère cohérente tout au long du film.



la photographie, très soignée comme on pouvait s'y attendre.

Les scènes de combat nettement meilleures que dans beaucoup de films indiens.

d'une manière générale l'originalité et la recherche, sensibles notamment dans la mise en images des passage musicaux. Même si je n'adhère pas à tous les choix esthétiques, Asoka est tout sauf un film bâclé.




je n'ai pas aimé


l'interprétation. Je trouve décidément le jeu de Kareena Kapoor très limité, Shahrukh Khan est franchement mauvais et visiblement mal dirigé (on a l'impression qu'il ne sait pas quoi faire : il passe son temps à lancer il son écharpe sur son épaule pour donner une contenance à son personnage). Il ne joue correctement que pendant les rares passages comiques,



et quand il découvre la prétendue mort de Kaurwaki. Résultat, il est difficile de croire à l'histoire d'amour qui est au centre du film. Les seconds rôles sont horribles.

La lourdeur du symbolisme
. Etait-il vraiment nécessaire d'alterner les images d'une embuscade contre Asoka avec des plans d'un cobra bondissant sur sa proie? Mais c'est surtout pendant Roshni se que ce défaut m'a frappé. Autant j'ai aimé la musique, autant le style de la mise en images m'a vraiment déplu. Le ciel d'orage, les eaux stagnantes, les arbres morts... trop, c'est trop!



Le scénario, visiblement très éloignée de la vérité historique, mais ce n'est pas ça qui me pose problème. J'ai surtout été gênée par son manque de cohérence et d'intensité dramatique. Globalement, il se résume à ceci : Asoka est méchant. Asoka rencontre Kaurwaki. Asoka est gentil. Asoka croit Kaurwaki morte. Il redevient méchant. Asoka rencontre Devi. Il s'améliore un peu. Puis il redevient méchant, avant de finir (définitivement) gentil. Je ne cherche pas à tout prix des excuses à Shahrukh Khan, mais il est quasiment impossible d'interpréter un personnage aussi inconsistant.

Les scènes dans le palais. Ce sont les seules dont la recherche esthétique soit inexistante, les frère d'Asoka jouent très mal, et elles sont vraiment interminables.

3 commentaires:

Maja a dit…

Hi A2, thanks for linking to me :) I'm sorry for commenting in English, but my French is very limited. I wish I could understand more of this post, I bought the Asoka DVD a few months ago but I haven't managed to watch it yet. I love your screencaps though!

Anonyme a dit…

Hi my name is sarah! i loved very much asoka it's one my favourit dvd i think it's a well story!!

A2line a dit…

Hi Sarah,

Thanks for commenting, I hope you enjoy this blog. I'm not that fond of Asoka, but I absolutely love the music... and Shahrukh !