12.9.10

Madhuri Dixit

Image

Madhuri Dixit (माधुरी दीक्षित) est une des actrices les plus importante du cinéma hindi de la fin du 20ème siècle. Née a Bombay en 1967, elle fait des études pour devenir microbiologiste, tout en pratiquant le kathak, une danse classique du nord de l’Inde. Mais bien loin de cet art classique, ce sont ses danses sexy dans les films Tezaab (1988) et Khalnayak (avec le célèbre numéro « Choli ke peeche kya hai » « Qu’y a-t-il sous ma blouse » ?) qui l’ont fait connaître.


Après une période de moindre succès, elle triomphe dans Hum Aapke Hain Kaun, immense succès de 1994 très révélateur du cinéma de l’époque : ce film de près de quatre heures tourne autour du mariage du frère ainé du héros et de l’amour qui naît à cette occasion entre celui-ci et la sœur de la mariée, interprétée par Madhuri. Valeurs familiales et bons sentiments triomphent et il n'y a pas moins de 14 chansons !

Image


A des kilomètres de ce film, elle joue un certains nombre de rôles dramatiques, de femme victime du machisme ambiant dans Lajja, ou de victime vengeresse d’un homme qui a détruit sa famille dans Anjaam . A l’apogée de sa carrière, elle épouse un chirurgien vivant aux Etats-Unis. C’est plus ou moins un suicide professionnel, car les producteurs rechignent à faire jouer des actrices mariées, persuadés que le public masculin ne viendra pas s’il ne peut rêver d’épouser l’actrice (sans parler du fait qu’il est encore assez mal vu pour une femme mariée d’exercer ce métier).


Enceinte, elle tourne cependant encore en 2002 dans Devdas, de Sanjay Leela Bhansali, le film qui la fait connaître à l’étranger. Son personnage, la courtisane Chandramukhi, y recueille Devdas, le héros, qui se meurt d’amour pour une autre femme. C’est le plus beau rôle du film, qui contient par ailleurs quelques superbes chorégraphies.


Image
dans Devdas


Puis Madhuri, que l’on surnommait la reine de Bollywood, disparaît. Elle part en Amérique et se consacre à ses deux fils. Bien qu’absente, elle est toujours très populaire : son élégance, son naturel posé se font regretter. Mais en 2007, stupeur : Madhuri revient ! A l’âge où la plupart des actrices indiennes sont malheureusement limitées aux rôles de mères des héros (joués par des acteurs qui ont souvent leur âge !), elle tient le premier rôle dans Aaja Nachle , dans lequel son personnage se démène pour sauver le théâtre de sa ville. Autre fait très rare, elle est la principale star de ce film dont les rôles masculins sont réduits : peu de producteurs osent ainsi parier sur la popularité d’une actrice. Malheureusement le film, pourtant honnête, ne marche pas bien. Et Madhuri est repartie, on espère temporairement, aux Etats-Unis.



Madhuri en action :

"Maar Dala", de Devdas :




Saanson ki maala pe film Koyla (notons au passage que la musique est "empruntée" au grand Nusrat Fateh Ali Khan)




"Main Kolahpur se aayi hoon" (Anjaam)





Madhuri, le retour : Aaja Nachle

3 commentaires:

Anishok a dit…

Bonjour A2 :) J'ai decouvert votre blog hier et j'ai passé un jour en liant toutes les posts :) Bravo!

A2line a dit…

Bonjour Anishok !

Merci beaucoup !

I read your blog quite often,
I really enjoyed your post about the conception of Mohabbatein :-)

Anishok a dit…

Vraiment? Wow, it makes me blush :) Mon francais n'est pas aussi bien que mon anglais, mais c'est une plaisir enorme de pouvoir lire des posts vraiment interessants sur Bollywood en francais :) Keep it up!