12.10.11

Chitthi na koi sandesh

Je manque vraiment d'assiduité en ce moment, et j'en suis désolée. Cela fait maintenant deux mois que je n'ai plus fait de compte-rendu de films. Les causes en sont multiples : manque de temps, rééquilibrage des films que je vois au profit du cinéma occidental (disons que le cinéma indien a cessé de représenter 99% de mes visionnages), panne d'inspiration...

Impossible cependant de ne pas revenir pour rendre hommage à un grand chanteur qui nous quitté en début de semaine : Jagjit Singh est décédé d'une hémorragie cérébrale lundi dernier. C'était un chanteur que j'appréciais beaucoup. Je m'étais réjouie, au printemps dernier, à l'idée de pouvoir l'écouter à Paris, avant de devoir finalement y renoncer. Je regrette naturellement terriblement de n'avoir pas saisi cette occasion.

Je ne reviendrai pas sur son parcours, ses débuts dans la deuxième moitié des années 1960, ses nombreux duos avec son épouse Chitra jusqu'en 1990, quand la mort de leur fils la conduisit à mettre fin à sa carrière, ni sur le style novateur de ses interprétations et de ses compositions, l'originalité de ses instrumentation mêlant des instruments indiens et occidentaux qui firent le succès ses concerts et de ses albums de ghazals. Que dire de plus que les nombreux articles qui lui ont été consacré ces deniers jours ? Je vous renvoie, si vous voulez en savoir plus, à la biographie que Inde à Paris écrivait à l'occasion de sa venue en France.

Je voudrais simplement partager quelques unes de ses interprétations que j'aime particulièrement :

J'ai déjà eu l'occasion d'en parler, j'aime énormément la musique qu'il a composée et interprétée en compagnie de son épouse pour la série Mirza Ghalib.

"Yeh na thi hamari qismat" - Si mes souvenirs sont bons, c'est Chitra qui chante dans la série : "ce n’était pas mon destin d'être réunie avec mon aimée, / Si j'avais vécu plus longtemps, j'aurais continué à attendre la même personne". En voici une reprise par Jagjit Singh :



"Sunte hain ke mil jaati hai har cheez dua se" - merci Juanito de m'avoir fait découvrir ce duo absolument divin :



"Hoshwalon ko khabar kya" accompagne parfaitement l'amour naissant d'Aamir et de Sonali Bendre dans Sarfarosh : "Que savent les gens sensés de ce que signifie perdre la tête ? / Aimez, et vous comprendrez, / Aimez, et vous comprendrez ce que signifie vivre."



Et enfin, à partir de 5'15'' sur cette vidéo, "Chitthi na koi sandesh", tiré du film Dushman : "pas de lettre ni de nouvelles, qui sait dans quel pays tu t'en es allé..."


4 commentaires:

sujamusic a dit…

A nicely written homage to this talented singer Adeline! I enjoyed listening to the clips, thank you.
Suja

A2line a dit…

Thanks Suja ! :)

Titine a dit…

Merci A2 c'est magnifique.
J'ai bien aimé la dernière chanson "Chitthi na koi sandesh".

A2line a dit…

C'est aussi ma préférée. Malheureusement on ne trouve en CD qu'une version accompagnée d'une épouvantable instrumentation sirupeuse. Je crois que cette version live n'existe que sur youtube :(