12.6.11

Kamal Hassan (partie 2 : après 1990)

Autant le dire tout de suite, je préfère Kamal l'acteur dans ses films plus anciens. Certains de ses choix les plus récents n'ont pas été à la hauteur de son talent. Il a néanmoins continué de jouer dans un certain nombre de films intéressants après 1990. Surtout, il a commencé à en réaliser, et s'est révélé aussi doué comme réalisateur que comme acteur.

1992 - Guna, de Santhana Bharathi, avec Roshini


Guna, un jeune homme mentalement dérangé, vit chez sa mère, tenancière d'une maison close. Obsédé par la déesse Abirami, il enlève une jeune femme qui lui semble en être l'incarnation. La réalisation est parfois brillante, mais Kamal cabotine méchamment (hé oui, ça lui arrive parfois), et je déteste les histoires dans lesquelles la jeune femme enlevée finit par réaliser que son ravisseur est l'homme de sa vie.

Le plan-séquence qui ouvre le film (dommage que l'image ne soit pas meilleure) :



1996 - Indian, de Shankar, avec Manisha Koirala, Urmila Matondkar

Fable anti-corruption à grand spectacle qui ne m'a vraiment pas passionnée. Seuls de sympathiques chorégraphies et un très beau flashback, plein d'émotion et d'intensité dramatique, sauvent le film de l'ennui.


2000 - Hey Ram, de et avec Kamal Hassan, scénario de Kamal Hassan, avec une distribution de dingue Vasundhara Das, Girish Karnad, Shah Rukh Khan, Atul Kulkarni, Hema Malini, Rani Mukerji, Om Puri, Naseeruddin Shah - tamoul/hindi

Hey Ram est un film extrêmement ambitieux, qui suit le cheminement d'un homme dont la femme est violée et assassinée lors du Direct Action Day de Calcutta et qui est recruté par des extrémistes hindous pour assassiner le Mahatma Gandhi, rendu responsable de son malheur. Un sujet sensible traité de façon très expressionnistes et avec beaucoup d'audace, et un rôle superbe pour Kamal dont le personnage ne cesse d'évoluer mentalement et physiquement.

La très belle "Hey Ram Symphony" (illustrée par quelques unes des hallucinations de Ram) :



2001 - Aalavandhan, de Suresh Krishna, avec Raveena Tandon, Manisha Koirala

Certainement pas le meilleur film de Kamal, mais sans aucun doute l'un des plus divertissants. Aalavandhan réussit parfaitement le mélange masala - film d'action à l'américaine. Kamal y joue un policier qui doit protéger son épouse de son propre frère jumeau psychopathe (joué aussi par Kamal). Le film réussit à être vraiment effrayant par moment, les nombreuses scènes d'action sont impressionnantes et inventives, et Kamal excelle dans deux registres différents (assez réaliste dans le rôle du policier, très cartoonesque dans celui de son frère).



2003 - Anbe Sivam, de Sundar C., avec Madhavan, Kiran Rathod, Santhana Bharathi



Anbe Sivam est le parcours initiatique de Anbarasu (Maddy), jeune publicitaire arrogant et égoïste forcé de voyager avec Nallasivam (Kamal), un militant communiste défiguré à la suite d'un accident. Ce n'est pas subtil pour deux sous, mais Madhavan est mignon comme tout, le personnage de Kamal très attachant, les personnages féminins ne sont pas juste des potiches décoratives, et le film est plein d'humour (drôle même quand on doit se fier aux sous-titres pour comprendre). Bref ça vaut le coup d’œil.


Le capitalisme expliqué par Kamal :


2004 - Virumandi - de Kamal Hassan, avec Nasser, Pasupathy, Napoleon


Une jeune femme qui réalise un film contre la peine de mort se rend dans une prison pour interviewer deux condamnés, Kothala Thevar (Pasupathy) et Virumaandi (Kamal). Il se trouve que les condamnations des deux hommes sont liées aux mêmes évènements. Ils vont tour à tour raconter leur version des faits. Comme Hey Ram, Virumaandi est un film ambitieux et surprenant, dans lequel des scènes d'une grande tendresse côtoient la plus extrême violence.


2006 - Vettaiyaadu Vilaiyaadu, de Gautham Menon avec Jyothika, Kamalinee Mukherjee, Prakash Raj

Raghavan (Kamal) est un policier, veuf, envoyé aux Etats-Unis pour enquêter sur un meurtre. Il y sauve une jeune femme, jouée par Jyothika, qui cherchait à mettre fin à ses jours car son mari l'a abandonnée. Bientôt Raghavan s'aperçoit qu'il est sur la piste d'un tueur en série.
Pas beaucoup de souvenirs de ce film vu il y a déjà longtemps. J'avais été choquée par la complaisance avec laquelle les tueurs étaient dépeints (ils ont droit à une choré, ce qui m'avait paru d'assez mauvais goût). Mais le souvenir le plus marquant reste l’atmosphère mélancolique - que j'ai depuis retrouvée dans les autres films de Gautham Menon, qui entoure ces deux personnages blessés. Jyothika est comme souvent très bien.


2008 - Dasavatharam, réalisé par K.S. Ravikumar, scénario de Kamal Hassan, avec Asin

Un film à gros budget, avec Kamal dans dix rôles différents (une femme, un tueur à gage américain, le président des Etats-unis, un chanteur de bhangra...), c'est tentant, non ? Sauf que l'histoire est sans intérêt (mais propose un traitement révolutionnaire du cancer de la gorge...), la musique de Himesh Reshammiya très mauvaise, les effets spéciaux pas du tout à la hauteur du budget, et les maquillages absolument pas crédibles. C'est vraiment du gâchis, car Kamal était clairement capable de jouer dix rôles différents sans recourir à un maquillage aussi lourd qui enlève toute expressivité à son visage. Bref un film très prétentieux à oublier très vite.

6 commentaires:

suja a dit…

Hi Adeline, A good round-up of Kamal's films! Based on your comments, I am glad to have seen what I have seen and gladder to have missed the ones I haven't :) Not liking him past a certain stage, I refused to see any one of bis movies after 1990. After Salangai Oli and Nayakan, it all seemed to go downhill...
Cheers. Suja

A2line a dit…

Thanks for reading it Suja! I definitely prefer his older films, too. Are there some you would recommend ? I’d like to see more of his 70s and 80s films.
Cheers, Adeline

suja a dit…

The ones I remember well are:

Apoorva Ragangal - my first film of Kamal. he is a young lad who falls in love with an older woman, whose daughter falls in love with his dad! All too incestuous for me as an older woman now but when I saw it as a very young girl, I had eyes only for Kamal :) I remember it as a good film.

Avargal & Moonru Mudichu - I saw and liked these but I cant remember a thing about them now!

Raja Parvai - He plays a part of a blind man..I think lots of drama but I loved the music, thats why I remember this film well.

Sigappu Rojakkal - the leading man Kamal is a killer!! I remember being scared..It won lots of awards.

Saagar (in Hindi) - a triangle between Rishi, Kamal and Dimple, it was a good film. Beautiful music.

Michael Madana Kamarajan - he seems to love doing multiple roles! This one was a crazy over-the-top masala entertainer. I have watched with my kids and its a good laugh :)

Thevar Magan - I remember this as a great film but by that time I had become wary of anger and violence, hated it on screen so...still, a strong strong movie.

I believe that you should definitely see some or all of these films to add to your Kamal retrospective. That said, I haven't see any of them after I had seen them when they were originally released, talking to you of them reminds me of how much I liked them. I need to do my own re-watching too :)

Ghanan a dit…

Ayoyo !! Une orgie de Kamal, yay ! : )
Tu viens de me donner horriblement envie de revoir Nayakan, c'est le premier que j'ai vu. J'avais adoré, mais je crois qu'il ne perdra pas à être revu.
Dommage pour Geraftaar...Un casting pareil, c'était vraiment enthousasmant .

lol à la capture choisie de Madhavan pour Anbe Sivam , je vois exactement de quel passage il s'agit, comment en effet resister à ce "Dum dum" aussi idiot qu'adorable : D

et Hey Ram for ever.


"Kamal cabotine" (!) "méchamment" (!)O_o nobody's perfect indeed...Si même à Kamal ça lui arrive....
Super post a2line, un régal à lire et les captures sont chouettes ! : p ( moi aussi je veux que Kamal m'explique comment on met un Sari ^^)

A2line a dit…

Thanks so much Suja ! I will try to find those films. I have read that Kamal wrote the script of Thevar Magan too, and it sounds interesting so if I find it I'll watch this one first.


Hello Ghanan, c'est sympa de te lire par ici. Merci pour ton commentaire !
En lisant tes comptes-rendus de films de Kamal, j'ai eu envie de me replonger dans sa filmo !
Ah Madhavan, qu'il est adorable dans cette chanson...
Bah Geraftaar n'est pas pire que n'importe quel film d'Amitabh de cette époque. ça se laisse regarder... c'est juste que Kamal a fait tellement mieux... et que tuer Superstar Rajni au bout de 10 minutes, ça se fait trop pas !

J'ai bien envie de reprendre Kamal en sari comme avatar sur TS, mais je n'arrive pas à renoncer à Prabhas. Un vrai dilemme ^^

Cheers, Adeline

Ghanan a dit…

;D coucou A2line ! Je pense que je jetterai quand même un oeil à Geraftaar alors, quand même, pour voir ce que ça donne la rencontre des trois (enfin deux et demi puisque l'apparition de Rajni est si scandaleusement abrègée krkrk ^^ )

Et puis... je comprends ton épineux problème d'avatar puisque le désir d'avoir Kamal & Rani pour avatar me taraude à chaque fois que je me repasse l'extrait, mais comme toi...