20.4.09

Hey Ram - 2000 (tamoul / hindi)



Je n'avais acheté ce film, il y a quelques années, que parce que SRK figurait en bonne place sur la jaquette : il n'a en réalité qu'un petit rôle, mais je n'ai pas pour autant regretté mon achat : Hey Ram est un film sombre, violent - car la période dont il parle l'était - mais pas loin d'être génial.

Un vieil homme malade, Saket Ram (Kamal Hassan) se souvient d'évènements survenus lors de l'obtention de l'indépendance et de la partition de l'Inde. Il menait alors une vie heureuse avec sa femme Aparna (Rani Mukherjee) . Bien que hindou, il avait pour meilleur ami un musulman, Amjad (Shah Rukh Khan). Mais lors d'émeutes inter-communautaires, Aparna est violée et tuée. Ram, fou de douleur, se laisse convaincre par un activiste hindou que c'est le Mahatma Gandhi qui est responsable de ces violences, du fait de son attitude amicale envers les musulmans. Il s'engage aux côtés de ces extrémistes.



Un petit mot sur SRK et Rani pour commencer : il sont tous les deux excellents, bien qu'on ne les voie que peu de temps. Ils ne volent cependant pas la vedette à Kamal Hassan, à la fois scénariste, réalisateur, et acteur de ce film. Ce type, que je voyais jouer pour la première fois, a une présence absolument incroyable, il est remarquable dans un rôle pourtant difficile et subtil. Le film est centré sur l'évolution psychologique de Ram et sur ses rapports avec son entourage, et en particulier avec sa seconde épouse qui fait tout son possible pour comprendre son problème mais se heurte à chaque fois à un mur. Kamal Hassan est tour à tour jeune marié insouciant, homme blessé, militant muré dans son obsession, effrayant et en même temps pitoyable, et adopte à chaque fois les changements d'apparence qui s'imposent : c'est un véritable caméléon dans ce film. En outre, les acteurs interprètent tous des personnages originaires de la région dont ils viennent, et on passe sans cesse de l'urdu au tamoul ou au Bengali, ce qui ajoute au réalisme.

Le scénario est très riche, peut-être un peu trop dans sa volonté de ne pas simplifier outre mesure des enjeux historiques complexes, et de ne pas sombrer dans le manichéisme. La peinture des affrontements entre communautés est pertinente : on voit ainsi des voyous qui profitent d'une journée d'action pour commettre des exactions, des hommes devenus violents et presque fous sous le coup de la douleur, et d'autres qui exploitent cette douleur et lui donnent un contenu idéologique. Le film ne m'a paru assez équilibré dans sa représentation des communautés hindoue et musulmane. Le crime dont est victime le personnage de Rani Mukherji est monstrueux, et représenté comme tel dans une scène très dure, mais le fondamentalisme hindou n'est pas présenté sous un jour plus favorable : il est le fait d'illuminés, de manipulateurs, d'aristocrates ne supportant pas la fin de leurs privilèges, et d'individus vulnérables sous influence. L'absurdité de leurs théories éclate au grand jour lors de la confrontation entre Ram et Amjad, qui incarne bon sens et volonté de paix. Kamal Hassan filme sans complaisance aucune la volonté de vengeance de son personnage et ses terribles conséquences. spoiler
Ram est ainsi bien malgré lui responsable de la mort de son meilleur ami, tué alors qu'il tentait de lui faire recouvrer la raison.
Il fait de Hey Ram une condamnation efficace de la loi du talion, sujet qui lui tient visiblement à cœur puisque son second film en tant que réalisateur, Virumandi, pourra se lire comme un plaidoyer contre la peine de mort.

Mais l'audace du film est surtout visible sur le plan formel : filmé en noir et blanc, un vieillard qu'on dit fou gît sur un lit d'hôpital. Il se souvient de sa jeunesse ; la couleur apparaît. Ce choix esthétique visible d'entrée de jeu annonce la volonté de Kamal Hassan d'exprimer le plus exactement possible l'état d'esprit de Ram et son évolution (pour le vieil homme grabataire qu'il est devenu, le présent a moins de réalité que les souvenirs), quitte à s'éloigner des conventions et du réalisme. Il recourt par moments à des procédés presque surréalistes : hallucinations de Ram en plein délire, caméra subjective pour faire ressentir les effets de la drogue sur sa perception du monde.... Parfois (souvent) ça passe, parfois ça frise le ridicule (Ram sur le point de faire l'amour à sa femme se transforme en arme à feu ...). D'autres passages sont au contraire très réalistes : il s'agit par exemple des moments de tendresse partagés par Ram et sa première épouse, plus explicites que dans d'autres films mais absolument pas vulgaires, ou, surtout, des flambées de violence qui encadrent le film et donnent l'impression d'un calme précaire où une étincelle (la chute accidentelle d'un pistolet dans un camion) peut tout embraser.

Image

Quelques passages vont sans doute rester assez longtemps dans ma mémoire : l'immense tendresse des quelques scènes que Ram partage avec Aparna, les affrontements dans le labyrinthe des ruelles du quartier musulman de Delhi, et le discours bouleversant qu'Amjad y tient à son ami retrouvé ; la chanson au cours de laquelle Ram retourne dans son ancienne habitation et se remémore les moments passés avec sa femme.

En un mot, c'est un film presque toujours à la hauteur de ses ambitions, et que j'aurais sans doute mieux apprécié encore si mon DVD avait été de meilleure qualité. (Si quelqu'un a une bonne édition, je serais ravie d'en avoir les références).

la première chanson, en version hindi :



6 commentaires:

yves a dit…

Bonjour A2line,
J'avais vu ce Hey Ram il y a quelque temps, et comme toi, je m'étais senti attiré par sa qualité visuelle et narrative, mais également d'autre part légèrement indisposé par le côté compact, comme tu le dis, presque trop riche, trop démonstratif. Un peu plus de fluidité, peut-être, aurait été la bienvenue.
Tu as raison en ce qui concene les performances de Kamal Hasan et Rani Mukherjee. Quel dommage qu'on ne la voie que si peu!
J'ai une bonne version du DVD, mais sous-titrée en allemand seulement. Si tu veux, je te l'envoie.
Une dernière chose: j'ai trouvé SRK complètement bizarre dans son rôle, comme si on voulait lui donner un petit rôle qu'il avait accepté en se disant: "je vais lui donner une dimension épique, moi, à ce petit rôle!".
A plus!
yves

A2line a dit…

Bonjour Yves,

Merci beaucoup pour ta proposition, mais je lis hélas très mal l'allemand :-(. Je me contenterai donc pour l'instant de mes DVDs un peu pourris (au pluriel, je l'ai en tamoul et en hindi ;-) ). En ce qui concerne le rôle de SRK, il ne m'a pas paru étrange. Son personnage à une grande importance dans l'histoire, même s'il apparaît assez peu. Il devait former un contre-point au personnage de Kamal Hassan, une alternative plausible à sa détermination extrémiste, d'où peut-être la dimension épique dont tu parles. Je dois dire que son personnage m'a beaucoup émue.


Hey Ram c'est le film qui m'a fait découvrir Kamal Hassan et plus généralement le cinéma tamoul, donc il occupe forcément une place à part dans mon coeur.

Claire a dit…

Bonsoir,
Enfin!!! Enfin je trouve un blog de bollywood avec des critiques argumentées et intérressantes. Merci à toi.
J'ai découvert par hasard le cinéma de Bollywood il y a qqs mois, depuis mes filles et moi en sont devenues fan (ma fille de 7 ans a un poster de Kajol et de SRK au dessus de son lit). J'essaie desespérément de trouver des critiques pour savoir quels films acheter au lieu de prendre au hasard dans le rayon (je vis en Allemagne). Bon en qqs mois j'ai fait plein de progrès, et lu, vu et suis de plus en plus passionnée (je commence à m'y connaitre aussi en réalisateurs, chorégraphes, costume designer etc...) Mais je me sens isolée dans cette passion. Je sens que je reviendrai souvent prendre des infos ici, et éventuellement échanger des points de vue. Merci pour ce blog

A2line a dit…

Bonsoir Claire,

Bienvenue sur ce blog et merci pour ton message si plaisant !

J'espère que tu trouveras ici de quoi t'aider dans tes choix de dvd ! Et surtout si tu as vu certains des films dont il est question ici, n'hésite pas à dire ce que tu en penses.

Si tu cherches d'autres sources d'information, je te conseille le forum de Bollywhat? (en anglais), ou encore le site de fantastikindia (en français)(voir ici)

Tu dis que tu as lu des choses sur Bollywood : des sites ou des livres ? Si ce sont des livres, j'aimerai beaucoup savoir lesquels tu recommanderais.

Et c'est super que tes filles partagent ta passion ! 7 ans et déjà fan de Kajol et SRK ! :-)


A2line

Yuuki a dit…

(Je continue dans la lignée des commentaires-interessants-qui servent-certainement-à-tout-le-monde)Mais quelle idée de "review-er" "Hey Ram" ?Je m'étais fait le serment d'essayer d'abandonner Shahrukh,afin d'étendre ma culture bollywoodienne (Je sais qu'il n'y a pas que le bolly,mais chaque choses en son temps,n'est-ce pas ;-)à d'autres acteurs-ices,et me revoila tentée !Enfin,je vais certainement dire à mon petit Jiminy Cricket que je regarde ce film pour Kamal Hassan :-D
Encore merci,en tout cas,pour toutes ces excellentes critiques !!

A2line a dit…

Hello Yuuki,

si tu ne le regardes que pour Shahrukh tu risques d'être un peu déçue, on ne le voit pas beaucoup.
Mais ça vaut quand même le coup, si tu n'es pas trop sensible à la violence, c'est vraiment un très bon film.

Et franchement, après avoir été un peu voir les films d'autres acteurs, j'en reviens à mes premières impressions. Parmi les acteurs actuels du cinéma hindi, personne n'égale Shahrukh ^^