10.9.06

Kuch Kuch Hota Hai (1998)



Petite critique vite fait sur un grand succès commercial qui se révèle être un film sympa, drôle et pas mal fait.


Le scénario évoque un peu celui de La Famille Indienne du même Karan Johar, également avec SRK et Kajol. Rahul (SRK) a une fille, Anjali, dont la mère, Tina (Rani Mukherjee), est morte en la mettant au monde. A l'âge de 8 ans, la petite fille prend connaissance d'une lettre dans laquelle sa mère lui demande de retrouver une autre Anjali (Kajol). Lorsqu'ils étaient étudiants, celle-ci était la meilleure amie de Rahul et cachait sous ses airs de garçon manqué un profond amour pour lui.
La petite Anjali se met alors en tête de lui faire épouser son père.

Si le long flash-back sur la jeunesse des protagonistes, dans lequel un Shah Rukh Khan de 33 ans interprète un étudiant (!), est peu convaincant et souvent crispant (seconds rôles insupportables, chorégraphies qui veulent à tout prix faire "jeunes"), la deuxième partie, dans le camp de vacances qu'anime désormais Anjali, parvient à émouvoir et offre quelques trouvailles, comme ce petit garçon sikh malicieux et muet, véritable ressort comique de la dernière heure du film.

Shah Rukh Khan fait (très bien) du Shahrukh Khan, Rani Mukherjee très bien dans un rôle assez secondaire, mais on remarque surtout Kajol, qui interprète le personnage le plus intéressant du film. Salman Khan fait une apparition.

La musique est agréable, mais pas inoubliable.


En bref, un film qui a tellement été imité qu'il est un peu dur de l'apprécier à sa juste valeur, mais qui devrait ravir les amateurs de comédies romantiques.


5 commentaires:

Rom a dit…

J'adore Kuch Kuch Hota Hai, surtout effectivement la deuxième partie, bien meilleure. Je suis d'accord avec toi sur la musique, sauf le morceau Saanjani Ghar dont le refrain est repris à la fin et qui me fout des frissons. Le final est vraiment magnifique, franchement émouvant. J'aime bien aussi la petite histoire entre le petit muet et la petite Anjali. Et Kajol dans sa tenue de mariée est sublime.

SALMA KHAN a dit…

JE KIFFE CE FILM ET SURTT L'acteur le plu beau du monde SHAHRUCKH KHAN ET RANIE MUKERJEE ET KAJOL TOUS EXEPTIONNEL ET JE KIFFE TT LES FILM INDI OU IL Y A BIEN SUR SHAHRUCKH KHANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN BIG LOVEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

A2line a dit…

Salma,

si tu adores Shahrukh il faut absolument que tu vois Chak de ! India (si ce n'est pas déjà fait) . C'est super, et Shahrukh joue trop bien.

Eunostos a dit…

La première partie du film est effectivement très "jeune" et "occidentale", et j'ai craint le pire pour la suite. Cela dit, ça se regarde quand même très bien au second degré : Shah Rukh Khan et Kajol sont drôles à souhait, surtout SRK en chef de bande macho à peigne et à lunettes noires ! mais on n'aurait peut-être pas tenu trois heures comme ça, surtout avec les personnages secondaires assez agaçants (le père d'Anjali) et une Tina horriblement vulgaire, tant dans ses costumes que dans son jeu... c'était presque une chance qu'elle mourût dès le début du film. Heureusement la suite s'améliore, toute la seconde partie est plus crédible, et les chansons reprennent des costumes (et des chorégraphies) plus "typiquement indiennes" (avec de superbes costumes qui font agréablement oublier les sweat-shirts oranges de SRK au début). Comme tu le dis, le personnage d'Anjali devient encore plus intéressant au fil du film (et Anjali fille aussi, d'ailleurs).
Bref, un film aux ficelles classiques, mais porté par SRK et Kajol, et dynamique en diable, de sorte que finalement je ne me suis (presque) pas ennuyé en trois heures malgré les défauts du scénario. Et certaines chansons (comme Saanjani Ghar Aaye) sont vraiment très réussies.

A2line a dit…

Salut Eunostos et merci pour ton commentaire,

KKHH est intéressant en ce qu'il marque une vraie rupture dans le cinéma hindi, avec ses couleurs vives, sa mode "djeun's" et ses emprunts flagrants à un certain cinéma américain. Et il réunit Shahrukh Khan et Kajol, couple quasi mythique aux yeux de beaucoup. La scène durant laquelle ils dansent tous les deux sur une musique imaginaire, juste après avoir été surpris par la pluie, et l'une des plus célèbres du cinéma Hindi. Mais aujourd'hui la première partie notamment a été tellement copiée qu'il est difficile de ce rendre compte qu'en son temps KKHH a été un film novateur.

C'était le premier rôle de Rani Mukherjee, qui joue Tina. Ses costumes, en effet hideux, servent sans doute à bien marquer le contraste avec à la fois Anjali l'étudiante habillé en garçon manqué, et Anjali huit ans après, vêtue de saris. Avec derrière l'idée que les jeunes gens sont séduits par des tenues occidentales et un peu provocantes, mais que une fois adulte ce sont les jeunes femmes en tenue traditionnelle qui peuvent gagner leur coeur.

Ce thème (l'opposition femme habillé à l'occidentale et séductrice / femme traditionnelle, habillée en sari, et respectant les normes morales indiennes) est assez fréquent, mais là aussi il y a une nette évolution par rapport aux films antérieurs (une évolution pas toujours reprises d'ailleurs par les films qui se sont inspirés de KKHH) : en général, auparavant, la fille occidentalisée était forcément une vamp cherchant à détourner le héros soit de son devoir, soit de son véritable amour. Or ici Tina n'est absolument présentée de façon négative, on a même une scène où elle prouve à Rahul qu'elle n'a pas du tout oublié sa culture malgré ses études à l'étranger et son look peu traditionnel, et c'est elle qui conduit Rahul vers Anjali.

Au niveau musical j'aime beaucoup Saanjani Ghar Aaye malgré la présence de Salman Khan qui a tendance à m'énerver, et LaRki BaRi Anjani hai, la chanson du camp de vacances. Les autres chansons, par forcément toutes exceptionnelles, bénéficient cependant presque toutes de la présence du chanteur Udit Narayan.


Il y a une critique intéressante et assez drôle de ce film sur le site sancho does asia
http://www.sancho-asia.com/spip.php?article625.


A2line