10.8.08

Top 10 des clips des années 1990

Voici ma sélection pour la décennie 1990-1999. Je n'en suis pas entièrement satisfaite. Il y a quelques déséquilibres (Mani Ratnam truste les trois premières places), et de grands absents qui auraient mérité d'y figurer (Aamir Khan, Juhi Chawla).


10. Kabhi Haan Kabhi Naa - Ae Kaash ke Hum Hosh
Parce que ma sélection manque singulièrement de séquences intimistes. Parce que c'est le meilleur rôle de Shahrukh qui est parfait dans le rôle de Sunil, le loser qui a réussi par une supercherie à emmener Anna à la fête foraine et espère que la soirée ne se finira jamais.




9. Hum Dil De Chuke Sanam - Dholi Taro Dholi Baaje
Danseuses et danseurs tournoient au rythme des tambours du Rajasthan, et ce tourbillon perpétuel semble être le seul fil directeur de cette chorégraphie effrénée. Comme souvent chez Bhansali, l'émotion fait défaut mais les yeux se régalent.




8. Anjaam - Chane ke Khet
Parce qu'on imagine pas une sélection de clips des années 1990 sans Madhuri Dixit, et qu'elle montre l'étendue de ses talents de danseuse et d'actrice dans cette séquence.




7. Hey Ram - Nee Paartha
Saket Ram retourne pour la première fois dans son appartement de Calcutta, dans lequel son épouse a été assassinée lors des émeutes de 1946. Les souvenirs l'envahissent aussi soudainement que l'émotion submerge le spectateur.




6. Pardes - Nahi Hona Tha
Pardes est un film à l'idéologie détestable, mais réalisé avec un savoir-faire remarquable. Le talent du réalisateur est évident dans ce clip qui est l'exemple même d'une chorégraphie intelligemment insérée dans un film. Elle rythme la course de Mahima qui cherche à retrouver Shahrukh avant le rival de celui-ci, et souligne le caractère dramatique de la séquence. Les plans du spectacle alternent avec ceux montrant les acteurs principaux, puis les deux séries se rejoignent lorsque Shahrukh refuse de rester avec Mahima, et que commence une deuxième poursuite, celle menée par les adversaires du héros. L'architecture est très bien utilisée, et le palais se transforme en un labyrinthe centré sur les danseurs.



5. Indian- Kapaleri Poyachu
Liesse populaire lors de la proclamation de l'indépendance. Mouvements de foule impressionnants d'où se détachent tour à tour des couples qui dansent à l'écart, évitant ainsi que le nombre des figurants n'empêchent le spectateur de s'identifier aux personnages. Mais tandis que tous les couples d'Inde célèbrent autant leur amour que leur liberté, Sukanya attend encore le retour de son fiancé prisonnier, avant leur retrouvailles émouvantes, qui symbolisent l'union de tous les indiens dans la joie. Le jeu de Kamal Hassan exprime très bien tant le soulagement que le souvenir des souffrances subies. Je me rappelle encore du choc que m'a fait cette chorégraphie la première fois que je l'ai vue. Impressionnante et émouvante .




4.Dilwale Dulhania Le Jayenge - Zaara-sa Jhoom Loon Main.
Parce que c'est drôle. Très. Les expressions de Shahrukh et de Kajol sont proches du cartoon. Et dans le film ça fait un bien fou de voir Simran se détendre un peu et oublier la pression que lui impose son père.




3. Thalapathi - Rakkamma kaiya thattu
Parce que malgré l'ampleur de la chorégraphie, Mani Ratnam, grâce aux costumes, aux décors, arrive à nous faire croire qu'il s'agit d'une petite fête autour d'un feu de bois ; parce que les silhouettes des danseuses qui apparaissent en contre-jour sur le toit étaient encore originales à l'époque (depuis Mani Ratnam y a eu recours dans quasiment tout ses films). Parce que certains cadrages relèvent du génie (voir par exemple à 3'17'').




2. Dil se - Chaiyya Chaiyya
Un classique. Huit minutes de folie sur un train en mouvement. Mani Ratnam exploite de façon magistrale la succession des décors, le rythme du train, les contraintes du manque d'espace. L'apparition de Shahrukh en contre-jour, sa complicité avec Malaika, le clair-obscur dans le tunnel. Mythique.




1. Bombay - Kannalae (Kehna Hi Kya)

Jeu de cache-cache entre Sheilabano et Shekkar lors du mariage d'une amie pour laquelle elle danse. Les mouvements les plus travaillés s'enchaînent avec naturel, et on observe avec les yeux de Shekkar, à travers les voiles et les fenêtres ouvragées, Shailabano qui mène les danseuses au milieu d'une architecture monumentale et perd de temps à autre le rythme, troublée par le regard de son prétendant. Manisha Koirala est impressionnante.





3 commentaires:

Juanito a dit…

Pour les années 1990 je dirais (je la joue encore facile en limitant au ciné hindi):

10- Kallu Mama - SATYA
Un film hardcore avec des gangsters ...alors j'ai halluciné de les voir chanter et danser.

9- Maurya - Agneepath
Celui-là je l'ai découvert récemment et j'ai pris une grosse claque (la foule, les percus, l'insert de prise de vues réelles)

8- Disco Dandia - LOVE LOVE LOVE
J'adore ce film et ce clip m'avait bien fait déliré...Aamir a une sacrée patate lol

7- Nahi Hona Tha - PARDES

6- Didi Tera Deewana - HUM AAPKE HAIN KAUN

5- Zaara sa - DDLJ

4- Choli Ke Peeche - Khalnayak

3- Kehna Hi Kya - Bombay

2- Chayya Chayya - Dil Se

and number 1 : Channe Ke Khet Main
Quand j'ai vu Anjaam la première fois, je ne m'attendais pas à voir des clips avec des belles chorés et tout et tout alors quand je suis tombé sur celui-là j'en pouvais plus lol...j'adore la choré de Madhuri, les tudutudu, le petit passage quand elle tourne autour du mec à la percu et le regard de SRK mdr. Je crois qu'à ce moment là, j'étais dans le même état que lui.

A2line a dit…

il y en a plusieurs que je ne connaissais pas... merci pour les découvertes !

Kallu Mama : je comprends ta surprise ;-) . C'est le genre de choré et d'ambiance qu'on s'attend plus à trouver dans un film du sud.

Disco Dandia : connaissais pas non plus. La choré est inventive.

Maurya - très très bien celle là. Tu en avais parlé ailleurs (forum de Fanta ?), j'avais découvert ce clip à cette occasion. En plus j'aime bien la chanson.

Les chorés de Madhuri que tu cites sont des valeurs sûres.

"Je crois qu'à ce moment là, j'étais dans le même état que lui."
vu le psychisme de SRK dans le film, c'est inquiétant ;-) ;-)

Juanito a dit…

D'autant qu'à l'époque, je n'avais pas vu de film du sud encore si je me souviens bien et de Bollywood, je ne connaissais que les films Yash Raj...Là je tombe sur un incroyable film de gangsters, je découvre le fameux underworld et j'apprends que même dans ce genre de film, les acteurs peuvent aussi chanter et danser...trop fort!!

Bon je vais essayer d'attaquer les autres décennies.

Oups!! j'ai oublié Kuch Kuch Hota Hai dans la liste...tant pis!